Nous écrire Liens Annonces judiciaires & légales Appels d'offres Accueil
> ENQUETE D'EMPLOI
> ENTREPRISES
> ECONOMIE
Chancerelle s'adapte au marché
Celte et nature
Kanabeach
Hénaff
Produits en Bretagne
Une boit'à fruits
J'aime ton odeur café !
> AGRICULTURE
> PECHE
> CULTURE
> MER ET LITTORAL
> INSTITUTIONS
> UN BOUT DU MONDE
> VILLES
> PORTRAITS
> FAITS DE SOCIETE
> SUPPLEMENTS
> ABONNEZ-VOUS !
IMPRIMER Dernière mise à jour: 18/11/2011
> Accueil > ECONOMIE > Une boit'à fruits

Une boit’à fruits pour les enfants

L’entreprise de Bourg-blanc Le Saint va commercialiser une boîte et des fruits adaptés aux 3-10 ans

 

Dans les jours à venir, les rayons fruits et légumes des supermarchés bretons vont s’enrichir d’un étal pour les plus jeunes. Les mamans y trouveront des pommes, poires, clémentines, bananes et pêches (selon la saison) et une boit’à fruits en plastique. « C’est un concept complètement innovant. L’objectif est d’inciter les enfants à consommer un fruit à l’heure du goûter au lieu d’une barre chocolatée… », explique Gérard Le Saint, codirecteur de la société éponyme à l’origine de cette nouveauté.

 

Les fruits sont spécialement sélectionnés pour les enfants : ils sont goûteux et de petite taille (130-140 g contre 250 g pour une pomme classique vendue en supermarché). Ils sont tous étiquetés d’un petit logo qui rappellera bien des souvenirs aux petits comme aux plus grands : la tête à Toto avec des fruits en guise d’yeux et une banane à la place de la bouche.

 

Ce concept s’inscrit dans le droit fil du Programme national nutrition santé qui vise à lutter contre l’obésité. En France, un enfant sur six souffre de surpoids, contre 1 sur 12 dans les années 70. « Pour bien faire, il faudrait consommer cinq fruits et légumes par jour, soit 400 g. Les fruits sont nécessaires car ils apportent vitamines, minéraux, antioxydants et fibres », poursuit Gérard Le Saint.

 

L’entreprise a d’ores et déjà investi 200 000 euros dans la fabrication de 100 000 boit’à fruits. Elle va aussi développer cette gamme de petits fruits pleins de saveurs auprès des cantines scolaires qu’elle fournit. Gérard Le Saint et son frère Denis espèrent redonner le goût du naturel aux petits Bretons et relancer par la même occasion le marché des fruits et légumes qui stagne depuis de nombreuses années.

 

400 salariés

Pour faire face, l’entreprise Le Saint a choisi d’innover et d’élargir sans cesse sa gamme. Elle s’est aussi considérablement agrandie depuis sa création en 1958 par Louis Le Saint : création d’une activité marée (Top’océan) et rachat de grossistes dans le Morbihan (Armor fruits), les Côtes-d’Armor (Bourguignon) et la Loire-Atlantique (FL 44) Aujourd’hui, le groupe compte 400 salariés et affiche un chiffre d’affaires de 85 millions d’euros. « Nous proposons plus de 1 000 références et livrons quotidiennement 2 000 clients par jour en Bretagne », précise Gérard Le Saint. L’entreprise est aussi présente au niveau national via le groupement de grossistes indépendants, Creno.

Adèle Morlet

Droits de reproduction et de diffusion réservés © HEBDOMADAIRE DU FINISTERE 2004
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de la licence de droit d'usage,
en accepter et en respecter les conditions.
Conception et réalisation : Equilibre communication
Support technique : Webgazelle