Nous écrire Liens Annonces judiciaires & légales Appels d'offres Accueil
> ENQUETE D'EMPLOI
> ENTREPRISES
> ECONOMIE
> AGRICULTURE
> PECHE
> CULTURE
> MER ET LITTORAL
> INSTITUTIONS
> UN BOUT DU MONDE
Pointe du Raz
Le Cap Sizun
Bénodet
Port-la-Forêt
Pouldreuzic
Le Guilvinec
Quimperlé
Pont-Aven
Beg-Meil
Port-Launay
Ile de Sein
Douarnenez
Camaret
L'Aven
L'Aulne
De Bertheaume à Saint-Mathieu
Plouescat
Locquirec
Plougastel-Daoulas
Saint-Thégonnec
Guissény
Le Drennec
Saint-Pol de Léon
Roscoff
Hanvec
Le Conquet
Brasparts
> VILLES
> PORTRAITS
> FAITS DE SOCIETE
> SUPPLEMENTS
> ABONNEZ-VOUS !
IMPRIMER Dernière mise à jour: 18/11/2011
> Accueil > UN BOUT DU MONDE > Quimperlé

Quimperlé

Entre flux et reflux

Située au confluent de quatre rivières – le Dourdu, l’Ellé, l’Isole et la Laïta – Quimperlé vit au rythme des marées. Pêche, canoë, croisière… ces activités ici, coulent de source et permettent une approche originale de la ville.

 

En dehors des ruelles du quartier historique et du formidable patrimoine bâti de la ville, il y a l’eau. Les beaux jours arrivent, le soleil se fait plus pressant, la température plus douce… Depuis deux semaines déjà, les pêcheurs se retrouvent aux Gorêts, lieu de rencontre et de discussion pour les amateurs de l’activité. Là, ils peuvent échanger leurs impressions. « C’est un endroit convivial où l’on peut faire le point tranquillement ; il y a même des tables et des bancs pour pique-niquer et il arrive parfois que les pêcheurs mangent ensemble », explique Xavier Nicolas, président de l’association de pêche de Quimperlé qui regroupe presque 600 personnes sur la communauté de communes. L’ambiance se veut donc chaleureuse. « Il y a toujours des pêcheurs pour guider les gens », précise le président. Il est agréable de découvrir le coin en discutant un moment avec les connaisseurs.

La qualité de la pêche à Quimperlé tient aussi à l’environnement, des fonds de vallées préservées et calmes pour pratiquer l’activité en toute quiétude sur 225 kilomètres de cours d’eau. Truites et saumons se partagent donc la vedette durant ces beaux jours. Même si ce sont surtout ces derniers qui attirent de lointains amateurs. « Les saumons sont souvent pêchés à l’étranger, et cela coûte cher, commente Xavier Nicolas. Ici, tout le monde peut y avoir accès et l’Ellé a le plus gros potentiel de saumon de Bretagne. » Deux parcours sont proposés : un sur l’Ellé pour le saumon (aux Gorêts sous le barrage et à la Mothe) et un autre pour la truite sur l’Isole (les deux rives de Kérisole à Pont-Croec’h), sur l’Ellé (identique au parcours saumon) et sur la rive droite du Naïc.

Si la pêche à la truite se fait sans restriction jusqu’au 15 septembre, celle du saumon a ses contraintes (voir infos pratiques). Selon le président de l’association, c’est en septembre que les pêcheurs ont le plus de chance d’attraper du saumon d’été. « Depuis quelque temps, on constate que la remontée se fait plus tardive », explique-t-il.

La pêche fait donc partie intégrante du décor de Quimperlé. Véritable plaisir pour les amateurs qui viennent rechercher ici le poisson, mais également pour ceux qui viennent le déguster auprès des restaurateurs de la cité. En effet, dans le cadre de l’opération « Terroir et patrimoine » organisée par le club des villes de Terroir dont Quimperlé fait partie, quelques restaurants proposent tout au long de l’année des menus spécifiques (de 15 à 25 euros) confectionnés avec des mets régionaux. Mousseline de Saint-Jacques aux queues de langoustines, brochettes côte d’Armorique, palourdes des Glénan, escalope de cabillaud, crêpe aux fruits de mer… autant de petits plats à savourer avant de se laisser prendre aux charmes de la Laïta.

 

Balades au fil de l’eau

C’est au cœur même de la basse ville que l’Ellé et l’Isole se rencontrent pour former la Laïta. Cette rivière maritime se jette ensuite dans l’océan au port du Pouldu. Un parcours que les amateurs de canoë peuvent descendre seuls en toute saison lors d’une balade de quatre heures durant laquelle ils découvrent de magnifiques paysages tels que les rives, les marais, la forêt de Carnoët… Dix-huit kilomètres de navigabilité entre Quimperlé et le Pouldu. « Le départ est en fonction de la marée, précise-t-on au club de canoë-kayak, et nous récupérons ensuite les personnes sur leur lieu d’arrivée. » La location de matériel se fait à l’extrémité de Quimperlé, à saint-Nicolas. Pour connaître les disponibilités, il est nécessaire d’appeler le club au préalable. D’autres activités – encadrées par des moniteurs – sont proposées par le club, mais s’adressent plutôt aux groupes : Hot dog sur le site des Roches du diable, randonnées en mer allant du Pouldu à Doëlan (ou inversement) ou encore le kayak surf permettant de surfer dans les vagues, activité qui sera mise en place cet été au Pouldu. « Nos activités sont accessibles à tout le monde », assure-t-on au club. De quoi rassurer les novices !

Pour ceux qui préfèrent découvrir les beautés des rivages sans efforts, des croisières sont régulièrement organisées sur la Laïta au départ du Pouldu. Là encore, en fonction des marées, la remontée se fait jusqu’au site de l’abbaye saint-Maurice (une heure aller-retour) ou jusqu’à Quimperlé (trois heures). Cette dernière balade est bien évidemment plus rare, mais les amoureux de la faune et de la flore seront toujours comblés par l’une ou l’autre croisière.

Marie-Laure Baradez

 

 

Pratique

 

Office de tourisme :

45 place saint-Michel – 29300 Quimperlé, tél. : 02 98 96 04 32, du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h.

www.quimperletourisme.com

 

Association de pêche de Quimperlé :

tél. : 02 98 39 34 02

www.aappmaquimperle.free.fr

16 juin au 31 juillet : saumon d’été dit castillon à l’hameçon simple et mesurant moins de 70 cm.

1er août au 15 septembre : pêche du saumon à la mouche (sauf les mardis, jeudis et vendredis).

16 septembre au 15 octobre : saumon d’été au leurre artificiel sur hameçon à une branche.

 

Restaurants

 « Terroir et patrimoine » :

• Le Brizeux : 7 quai Brizeux, tél. : 02 98 96 22 88

• Le Ty Gwechall : 4 rue Mellac, tél. : 02 98 96 30 63

• Le Ty Dourdou : 16 rue de l’Hôpital Frémeur, tél. : 02 98 39 37 09

• Mignoned Ar C’hrampouezh : 2 place Saint Michel, tél. : 02 98 35 14 26

• Le saint-Michel : 22 place saint-Michel, tél. : 02 98 39 16 81

• Le relais du Roch : 1 route de Kerroch, tél. : 02 98 96 12 97.

 

Croisières sur la Laïta : tél. : 06 64 27 62 15.

 

Canoë-kayak club de Quimperlé :

pour tout renseignement concernant les activités et la location de canoë, tél. : 02 98 96 32 67.

 

Randonnées :

L’office de tourisme propose plusieurs randonnées adaptées à tous publics, dont les départs se font le plus souvent de l’office. La plupart d’entre elles sont balisées. L’office de tourisme remet un dossier avec le descriptif de chacune des randonnées suivantes :

• les deux vallées (13 km).

• les trois vallées (25 km).

• la boucle de Glenmor (9 km) : rando dans le paysage urbain.

• la boucle des abbayes (26 km) : de l’abbaye Blanche et l’abbaye saint-Maurice.

• la forêt de Carnoët (11 km).

• la boucle des Halles (2,2 km) : balade familiale à faire dans la basse ville.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © HEBDOMADAIRE DU FINISTERE 2004
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnait avoir pris connaissance de la licence de droit d'usage,
en accepter et en respecter les conditions.
Conception et réalisation : Equilibre communication
Support technique : Webgazelle